mardi 2 décembre 2008

Archibald et Allister

Ca y est : j'ai écris l'histoire du projet 6 ...
C'est maintenant à Peinturéva de jouer :)
Pour vous mettre en appétit, voici le début :


Archibald naquit avec les premiers rayons du soleil.
Fou de joie, le roi fit préparer une très grande fête pour la naissance du petit prince. Pour l'occasion, on vint des quatre coins du royaume pour apporter un présent à Archibald. Tout le monde se pressait autour du berceau : on voulait admirer la merveille.


Sa marraine, la fée Licité lui offrit une jolie paire de chaussettes rayées et son parrain, le grand Philibert lui apporta un oeuf de dragon.
Sous le regard complice du parrain, elle murmura au nouveau-né ces quelques mots «Tu trouveras le secret de ces cadeaux. Nous savons que tu t'en montreras digne ! ». Archibald gazouillait en essayant d'attraper les chaussettes.


Les jours passèrent et un beau matin, la coquille se brisa : un adorable petit dragon en sortit. Il sauta dans les bras d'Archibald et lui lécha affectueusement la joue. Le prince le nomma Allister. Il ne leur fallut pas longtemps pour devenir inséparables.


Le temps passait et Archibald savait déjà marcher, courir, grimper ... Allister, lui, essaya de voler mais il ne semblait pas très doué : peu importe,malgré ses petites ailes, il gambadait aussi vite que le petit prince. Ensemble, ils jouaient à cache-cache durant de longues heures.


Un jour qu'Allister se reposait tranquillement, Archibald retira ses jolies chaussettes et pour s'amuser les enfila au dragon. Quelque chose de magique se passa : un tourbillon coloré souleva Allister. Lui qui n'avait jamais volé très haut, virevoltait maintenant à travers tout le palais ! Quel spectacle : un dragon avec des chaussettes rayées !


Le prince riait aux éclats. Les chaussettes n'étaient pas pour lui mais bien pour Allister. Il venait de découvrir le secret des cadeaux de Philibert et Licité. Désormais, ils parcouraient le royaume en un rien de temps : en quelques jours, les deux complices en connaissaient tous les recoins.


Au détour d'une colline, ils entendirent des pleurs. Après avoir fait quelques cabrioles, Allister descendit à pic puis se posa tout en douceur à proximité d'une
petite maison. Le prince essaye de repérer les pleurs : « Par là ! ». Cachée derrière un buisson, une fillette, pas plus grande que le prince, sanglotait.

6 commentaires:

Sabbio a dit…

Comme toujours un joli début d'histoire... et j'adore le nom de la Fée ^^

Rebz a dit…

J'aime beaucoup !!! Il va falloir attendre pour connaître la suite ..grrr !! :) Peintureva va nous faire des merveilles !!

mandoline a dit…

Bénédicte! Je la trouve très belle ton histoire,elle me réjouie!

fripouille a dit…

Très mignon comme début. vivement que l'on puisse voir tous les projets! De notre côté, cela prend forme également...

Lilly Seewald a dit…

Super!!! je trouve ça très prenant! Aaah et il faut qu'on patiente pour voir la suite maintenant... Vivement! :)

catibou a dit…

Elle est très réussie ton histoire. J'adore !