mardi 3 novembre 2009

La recette du Bonheur

Je suis presque rentrée chez moi ... et je profite d'une connexion pour vous mettre ma participation au projet 7 !
Je me suis bien amusée et c'est déjà ça de pris !
Bonne lecture ;)
Et affaire à suivre !


Monstre entre dans la forêt d'un pas décidé. Il a quitté son doux foyer depuis déjà plusieurs jours : il a traversé des villes et des villages, gravi des montagnes ... mais n'a toujours pas trouvé ce qu'il recherchait.Confiant, Monstre s'enfonce dans les bois.

En arrivant dans une clairière, il tombe nez à nez avec une petite fille.

« Bonjour ! Que fais-tu là ? Demande la petite curieuse. Tu n'es pas d'ici !

- ça se voit tant que ça ? Répond le monstre bleu.

- Et bien moi, j'apporte un petit pot de beurre et une galette à ma Mère-Grand... et toi ?

- En fait, je cherche la recette du Bonheur mais personne ne semble la connaître, explique-t-il au chaperon.

- Je suis sûre que ma grand-mère la connaît : elle a longtemps été la meilleure cuisinère de toute la forêt ! Elle est un peu vieille et fatiguée mais elle doit s'en rappeller. Allez, viens avec moi! »

La fillette attrape la main du monstre et l'entraîne à travers bois.

Ils arrivent très vite devant une petite maison : la fillette tire la bobinette et la chevillette cherra.

« Bonjour Mère-Grand ! Dit la petite fille.

- Que je suis contente de te voir ! Et tu n'es pas toute seule, dit la vieille dame en voyant le monstre bleu.

- Bonjour, Madame. Je cherche la recette du Bonheur ...

- Oh! Je suis désolée : je ne la connais pas mais depuis plusieurs générations, on se transmet la recette de la Tendresse... D'ailleurs, il va falloir que je te la confie, ma chérie, dit-elle à sa petite fille. »

Très fier, le chaperon rouge insiste : « Allez, s'il te plait, Mère-Grand et au moins Monstre ne repartira pas bredouille.

- D'accord, d'accord! Aidez-moi à me lever, dit la grand-mère. »

Dans la cuisine, tout le monde est très attentif : on sort les ustensiles, les ingrédients et le grand livre de recettes.

Mère-Grand demande : « Mettez une marmite d'eau à bouillir, Monsieur Monstre.

Oh! Zut! Nous n'aurons pas assez de bois. Allez, vite en chercher dans la forêt. »

Le chaperon et le monstre obéissent aussitôt.

Très occupés, ils n'entendent pas arriver le cheval blanc du prince charmant.

« Bonjour mes amis, auriez-vous l'extrème obligeance de m'indiquer le chemin du château ? Je dois rejoindre au plus vite la princesse, dit le prince amoureux.

- Mais bien sûr! C'est par ici, après la grande clairière, vous prenez à gauche au vieux chêne puis à droite et vous ètes arrivés, expique la fillette.

- Mille mercis ma jeune amie. Il est tellement rare de trouver des gens si serviables de nos jours. Comment pourrais-je vous remercier ? Interroge le prince.

Le monstre profite de l'occasion : « Nous cherchons la recette du Bonheur.

- Je suis confus, je n'y connais absolument rien en cuisine mais ma promise m'a demandé de lui apporter un petit sac d'Amour. Je pourrais peut-être vous en donner une pincée, propose le prince.

- Excellente idée ! s'exclame le petit chaperon en tendant la main. »

Puis le prince repart sur son cheval blanc tandis que les deux amis prennent le chemin de la maison de Mère-Grand, les bras chargés de bois.

Mais au détour d'un gros chêne, ils manquent d'être renversés par un cochon affolé ... puis un second ... puis un troisième !

« Désolé! Désolé! Désolé! Nous sommes poursuivis par un loup ! » Mais en voyant le monstre bleu, il semble que la bête féroce ait fait marche arrière!

« Olala! Vous nous avez sauvé la vie, remercient les cochons. Comment pourrions-nous vous remercier ?

- Heu! Auriez-vous la recette du Bonheur ? Demande Monstre à tout hasard.

- Non, nous n'avons qu'une fiole de complicité. Vous pensez que cela pourrait vous aider ? Demande un cochon.

- Je n'en ai aucune idée : on verra bien, dit chaperon en prenant la précieuse fiole. »

Mais le temps passe ! Monstre et chaperon prennent congés des cochons et partent retrouver la grand-mère.

Ils la trouvent fort occupée dans la cuisine : « vous arrivez juste à temps! Mettez-vite du bois dans la cheminée. Et il faudrait râper quelques bisous. »

Pendant que le monstre bleu s'occupe du feu, Chaperon sort la râpe et le pot de bisous.

« Au fait, nous avons rencontré le Prince Charmant et trois cochons. Regarde ce qu'ils nous ont donné : de la poudre d'Amour et du jus de Complicité.

- Voyons voir ça ! Je ne sais pas ce que cela va donner mais avec de bons ingrédients, on ne peut faire que de bonnes choses... et peut-être même de miracles ! »

On continue de s'activer : on coupe, on émince, on remue ...

Le petit chaperon rouge écoute bien tous les conseils de sa grand-mère. Elle sera bientôt capable de réaliser elle-même la recette de la tendresse.

« Bon, combien est-ce que je mets de gouttes de complicité? Demande-t-elle.

- trois gouttes ? Propose le monstre

- Mets tout! Enchérit sa petite fille. Ca ne peut pas faire de mal ! »

Finalement, Mère-Grand verse toute la fiole et ajoute la pincée d'Amour.

Une délicieuse odeur envahit alors la maison. Monstre a le ventre qui gargouille : « Ca a l'air bon!

- On peut goûter? Demande la fillette.

- Sors trois bols que nous dégustions cette Tendresse revisitée, dit la grand-mère très alerte. »

Assis autour de la table, chacun apprécie tous les arômes et les parfums de ce plat unique. C'est tellement bon que même le petit chaperon en reprend.

« ah! Qu'est-ce qu'on est bien, soupire Monstre.

- Et si ç'était ça le bonheur ? Demande le petit chaperon en riant.

- En tous les cas, on dirait bien qu'on s'en rapproche, confirme la grand-mère toute guillerette. »

Ils ne surent jamais s'ils avaient vraiment retrouvé la fameuse recette du Bonheur. Toujours est-il que le monstre bleu est reparti chez lui avec une gourde pleine et la recette de la Tendresse. Sur le chemin du retour, il rencontra une très jolie monstre rose, dont il tomba éperdument amoureux... Et dans la forêt, on le remercie encore car grâce à lui, Mère-Grand se porte comme un charme, le prince a épousé sa princesse et les trois cochons n'entendirent plus jamais parler du grand méchant loup ...Bref! Que du Bonheur !

10 commentaires:

Berthe a dit…

C'est excellent ! Tu as mijoté une sacré recette avec toutes ses références, bravo elle est succulente cette histoire !

NINI a dit…

Je l'ai vu sur le forum et elle est très jolie ton histoire!!

chicoumi a dit…

tres tres sympa...t'as bien bossée )

Manola a dit…

Ma chere Bénédicte cette histoire elle est superbe!!!! J'adoooore le Monstre bleu et aussi la petite chaperon rouge! Trop bravo! ♥ Bisous

Nananère a dit…

Oui oui très belle histoire !

sophie (b) a dit…

wouah!

karen a dit…

J'adore! elle est d'ailleurs n°1 sur ma liste!!

fripouille a dit…

J'aime beaucoup!!! très jolie histoire!!!

Agnès a dit…

Très jolie histoire, en effet!
et j'aime beaucoup les contes ainsi détournés!

Bénédicte a dit…

Merci ;)
Je me susi régalée ... et j'ai hate de voir ce que cela va donner !