jeudi 17 septembre 2009

Vacances en vélo

Allez un petit retour en arrière :
les vacances, c'est y'a pas si longtemps que ça !
Bonne lecture ...
Mais au fait, quelle est cette ombre ?



Aujourd'hui, c'est le départ. Cette année, Jules et ses parents ont décidé de voyager autrement : la famille part en vacances... en vélo! Maman a préparé tout le nécessaire : les vêtements et le matériel pour camper est dans la remorque. Papa lui a organisé le circuit.


Allez, il est temps de partir. Jules pédale sur son drôle de vélo : il est relié à celui de son papa. Oui, il pédale mais il peut s'arrêter quand il est fatigué. Maman, elle tire la remorque. C'est parti pour quinze jours de vacances!


Ils roulent déjà depuis plusieurs heures. Quand, PAF! Un pneu éclate : Maman a failli tomber. Il faut changer la roue. Heureusement, papa a tout ce qu'il faut pour réparer. Il démonte et remonte la roue en un rien de temps. Maman se remet de ses émotions. Il est déjà midi : ils décident donc de pique-niquer ici.


Pendant que Maman range, Papa regarde la carte avec attention. Il faut rattraper le temps perdu. S'ils veulent dormir à l'hôtel ce soir, comme prévu, il va falloir pédaler deux fois plus vite ou prendre un raccourci! La joyeuse équipe se remet en route. Ils roulent tout l'après-midi.


Arrivés dans un village, Papa s'exclame : « C'est par-là ! C'est un raccourci! ». Papa a l'air sûr de lui. Toute la famille s'engage sur le petit chemin. Et les voilà bientôt dans la forêt. « c'est le bon chemin? demande Maman.
-oui, il faudra tourner à gauche à la prochaine intersection. »
Mais le chemin se rétrécit et le soleil est en train de se coucher. « Bon, je crois que l'on est perdu, avoue Papa.
Arrètons-nous ici, suggère Maman. »


Papa monte la tente et Maman prépare le repas. Jules est content de camper en pleine forêt!
Le dîner est vite avalé et tout le monde vite couché. «Bonne nuit, dit Maman en fermant la tente». Avec la fatigue, la famille s'endort très vite.


Tout à coup, un bruit réveille Jules. Cela se rapproche. Courageusement, le petit garçon remonte la fermeture-éclair : une énorme ombre est devant les vélos. Jules prend son courage à deux mains, attrape un baton et se jette sur l'ombre.


Si vous souhaitez connaître la suite des aventures de Jules, envoyez-moi un petit mail :)

10 commentaires:

berthe a dit…

Des vacances pas si tranquilles que ça ;)

ccédric a dit…

Salut Bénédicte !
Ton histoire me rappel des souvenirs car il y a deux ans j'ai fait le tour de Vendée en vélo pour les vacances. Mais nous ne nous sommes pas perdu en forêt ;-).
Pour l'ombre je n'ai pas trop d'idée, les seules ombres qui nous suivaient était celles des nuages hi hi hi. Pour Jules, c'est peut etre l'ombre du garde forestier qui vient les prévenir qu'il est interdit de dormir en forêt ;-)

Bonne journée et fin de semaine !

A plus !

Bénédicte a dit…

Berthe : ça doit quand même être sympa !
Ccédric : On sent le vécu ;)Bien vu !

mandoline a dit…

Quelle est cet ombre?
Jules a beaucoup de courage!

Geisha Line a dit…

Ah ah ! les vacances en vélo, j'ai connu ça il n'y a pas longtemps !
C'est vrai que ça fait peur les ombres qui bougent derrière la tente ! Mais Jules a l'air courageux!

Nananère a dit…

Ohh quel suspens ! Je veux la suite !

valy a dit…

Moi aussi ça me rappelle des vacances à Annecy, mais on a pas eu de soucis comme Jules...

Rebz a dit…

ça me donne envie de partir en vacances à vélo ! mais je crois qu'ils nous faudraient plusieurs jours pour arriver à Perpignan ^^ (et aussi du beau temps, parce que sous la pluie... )

les croquis du loup a dit…

Ah là là !!! Il ne fallait pas confier la carte à Papa ;)
En tout cas cette histoire est joliment écrite !
Lou

Lise a dit…

Quel suspence ! Ca fait tout bizarre une histoire de vacances maintenant, mais ca fait du bien aussi !! ^^