jeudi 12 mars 2009

Au fond de l'océan

Une sirène et un requin ?
C'est les personnages que souhaitait Mélissa !
Maintenant aux pinceaux de Berthe de leur donner vie ...
En attendant, bonne lecture :)

Tout au fond de l'océan, vivait une famille de sirènes. Elles avaient été longtemps pourchassées. Elles avaient donc décidé de vivre loin des hommes et de la surface de la terre. Mélissa était la petite dernière. Elle adorait se promener entre les coraux. Elle dansait avec les petits poissons à longueur de journée. Mais elle avait souvent tendance à s'éloigner de la maison. Sa soeur, Mélyne, devait régulièrement la raisonner : « Tu es imprudente, Mélissa ! Tu ne dois pas aller si loin ...
- oui, je sais mais il y a tant de choses à admirer, répondait la sirène. »
Et la petite imprudente continuait de s'aventurer de plus en plus loin.


Un jour, Mélissa fut attirée par un joli poisson aux mille reflets. Il était si beau, qu'elle joua avec lui pendant des heures. Mais lorsque le petit poisson disparut, Mélissa, elle, était perdue ! Elle chercha à droite et à gauche mais elle ne reconnaissait rien. « Pas de panique ! Se disait-elle pour se donner du courage ».
Mais elle n'en menait pas large. Au loin, elle pensa reconnaître l'épave qui était à côté de la maison. D'un coup de nagoire, elle s'y rendit ... mais déception, ce n'était pas son épave.


Elle était bel et bien perdue ... Et en faisant le tour de l'épave, elle se retrouva nez à nez avec un très grand requin. Là, elle paniqua et gesticula dans tous les sens. Où aller ? ... où aller ? ... Le requin n'allait en faire qu'une bouchée !
« Ne t'en va pas ! Cria le requin. N'ai pas peur ! Je ne te mangerais pas ... Je suis végétarien. »
Mélissa n'en crut pas ses oreilles. Et en effet, le requin ne lui sauta pas dessus. Il essaya même de la rassurer. Elle reprit ses esprits et commença à discuter avec le requin : « Tu ne manges pas de sirène ? Ni de poisson ? Demanda Mélissa timidement.
- oui, je n'aime pas ça ! ... je ne mange que des algues ! Je m'appelle Arthur. »


Mélissa et le requin discutèrent longuement et se trouvèrent plein de points communs ! Mais le temps passait et il fallait songer à rentrer.
Le requin proposa de la racompagner : « Mais tu ne sais pas où j'habite, dit Mélissa.
Mais je sais où est l'épave dont tu parles ... Suis-moi ! Insista Arthur. »
La sirène et le requin nageaient tranquillement en bavardant quand soudain ...


ils croisèrent un autre requin. Celui-là n'avait pas l'air commode ! Il avait même l'air très féroce ... il commença à tourner autour de mélissa et d'Arthur.
« Que fais-tu avec une sirène ? Tu ne l'as pas encore mangé ? Demanda l'affreux requin.
Non, laisse-la tranquille : c'est mon amie !, dit Arthur avec assurance.
N'importe quoi ! Allez, pousse-toi que je la mange ...
Je ne te laisserai pas faire, lança Arthur en protègeant Mélissa. »
Les deux requins commencèrent à se battre : coup de nageoires, morsures, coup de tête... la bagarre est rude. Arthur se battait avec courage.


Tout à coup, ils virent arriver Mélyne et ses parents. Les sirènes arrivaient à point nommé : le terrible requin ne fit pas le poid contre quatre sirènes et Arthur ! Même Mélissa lui mit des coups de nageoire pour le faire déguerpir ! Une fois parti, la petite sirène présenta son ami, Arthur. Ses parents le remercièrent d'avoir pris la défense de leur fille. Ils l'invitèrent même à venir manger une tarte aux algues.
Mélissa promit de ne plus s'éloigner de l'épave, même avec son nouvel ami !
Depuis ce jour, on vit souvent Mélissa et Arthur nager tout au fond de l'océan ... mais toujours près de l'épave !


J'espère que cela plaira à Mélissa !

8 commentaires:

berthe a dit…

Belle histoire, un cocktail de rêves, d'actions, de tendresse et d'amitié pour cette histoire. Je suis certaine que Mélissa va adorer !

Sabbio a dit…

C'est très beau :)

Rebz a dit…

un joli récit au cœur de l'océan :)

evelyne a dit…

Mais comment fais-tu pour écrire autant ? Bravo en tout cas !

Marguerite a dit…

Une histoire qui fait immédiatement surgir des images, l'illustratrice va se régaler !
Oui, comment fais-tu pr écrire autant, c'est impressionnant !

Bénédicte a dit…

Je ne sais pas ... J'ai la nuit inspiratrice ! Ensuite, j'écris !
Le top ce serait que chaque histoire fasse un best-seller :)
Mais ce n'est pas le cas : en attendant je m'amuse ;)

fripouille a dit…

Superbe!!! Je suis comme evelyne, épatée par ton rythme!

mandoline a dit…

Moi aussi je suis épatée!tu nous donnes tant de belles histoires, pratiquement une par jour.Pour moi c'est vraiment impressionnant!